• #
  • #
  • #
  • #
  • #
  • #
  • #
  • #
  • #
  • #
  • #
  • #
  • #
  • #
  • #
  • #
print

Peau De Bébé

Dans l’utérus, le bébé développe une couche protectrice qui protège la peau du bébé dans le ventre. Cette couche protectrice est appelée ‘vernix caseosa’ et reste jusqu’à 72 heures après la naissance. Sur la peau du bébé se trouve une couche grasse et blanche. Cette couche protège le bébé contre les influences extérieures. Les premiers jours après la naissance, la peau du bébé est encore suffisamment protégée et soignées. Ensuite, il est important que la peau de bébé soit bien soignée. La peau de bébé n’est pas encore à maturité et ne peut pas encore se défendre correctement contre les influences extérieures comme le soleil, la pluie et le vent. La peau de bébé est aussi vulnérable aux infections et moisissures, et des soins spéciaux sont donc nécessaires.

 

L’épiderme
L’épiderme joue un rôle important dans la protection du bébé contre les influences extérieures. L’épiderme du bébé (± 0,4 mm) est de quatre à cinq fois plus fine que la peau adulte (± 2,0 mm). En outre, les cellules de la peau ne sont pas aussi rapprochées que chez l’adulte et la couche cornée n’est pas encore assez épaisse. Cela rend la peau du bébé est très «ouverte». Au plus jeune est le bébé et au plus fin est l’épiderme et au plus faible est la fonction protectrice. La couche cornée devient de plus en plus épaisse durant des premières semaines car la peau est en contact perpétuel avec différents objets de son environnement. Après environ quatre semaines, l’épiderme a les mêmes caractéristiques que la peau adulte.

 

1. Perte d’eau
Les bébés prématurés ont un problème avec la hydratation de la peau. Le risque de déshydratation est plus élevé par rapport à un bébé né à terme. Mais les bébés nés à terme peuvent également avoir des problèmes avec la hydratation de la peau. L’épiderme n’est pas encore en mesure de retenir l’eau. Le bébé présente une peau sèche et squameuse.


2. Régulation de la température
Le bébé a des difficultés pour réguler sa température. Il y a deux raisons à cela:
- Le bébé a un corps de grande surface, par lequel plus d’eau s’évapore. L’évaporation de l’eau engendre des pertes de chaleur.
- Le bébé n’est pas encore capable de retenir l’eau.


3. L’insertion des substances
Puisque la fonction protectrice n’est pas encore optimale, les produits appliqués sur la peau pénètrent plus rapidement dans la peau. Cela doit être pris en compte lors de l’application de pommades médicinales.

 

Le derme
Les structures telles que les glandes sudoripares et les nerfs de la douleur sont déjà tous développés chez le nouveau-né. Mais la couche du derme, comme pour l’épiderme et l’hypoderme, est sérieusement plus fine lors des premières semaines du nouveau-né.
Cela a comme conséquence que la peau absorbent plus de substances chez les jeunes enfants.

 

Sources :
• s.n.,(2009), Het babyhuidje. Geraadpleegd op 10 augustus 2010, https://www.mediq-apotheek.nl/content/99/huid---babyhuid.aspx
• s.n.,(2010), De babyhuid. Geraadpleegd op 11 augustus 2010, http://www.huidarts.com/hdnew/debabyhuid/H1-bbhuid.html
• Folder aangeboden door Galderma Nederland – een uitgave van de Nederlandse vereniging voor dermatologie en venereologie.
• Bolognia J. L. e.a., Dermatology, volume 1, uitgeverij Mosby